Your browser version is outdated. We recommend that you update your browser to the latest version.

Articles parus dans les médias :

 

♦How Horses can help you unleash your leadership - a day of experiential learning with Horses

Un article de Laure Cohen-van Delft, Smart Coaching - Gouvernance au Féminin/Women in Governance

Lien vers l'article original  (vous pouvez aussi en lire le contenu ci-dessous sur cette page)

https://www.linkedin.com/pulse/how-horses-can-help-you-unleash-your-leadership-day-cohen-van-delft/

 

♦ICF - Québec - Ce que les chevaux m'ont appris  sur ma présence de coach

Un article de Nathalie Dubé (Maître Coach ICF, Superviseure certifiée - Galilée Coaching), Christian Bourcy (coach professionnel en gestion- Wásábi Coaching) et Anouk Lorie (coach certifiée en Equine Facilitated Learning and Coaching - Wásábi Coaching)

 Lien vers l'article original (vous pouvez aussi en lire le contenu plus bas sur cette page) 

Ce que les Chevaux m'ont appris sur ma présence de Coach 

 

♦Journal Le Nord - Journal Accès  - Lorsque l'humain et le cheval connectent
Un article de Martine Laval - journaliste
Lien vers l'article original  (contenu ci-dessous)

 

 

 

How Horses Can Help You Unleash Your Leadership. A day of experiential learning with horses 

  • Publié le 1 avril 2019
 

Laure Cohen van Delft

Coach pour dirigeants humanistes |Facilitatrice certifiée Lego® Serious Play® Methods | Executive Coach and Facilitator 

"A long time ago, I wrote a poem to my 10-year old cousin comparing her to a beautiful horse. I knew nothing about horses, but like many, I was attracted to these powerful, free, and tranquil animals. Thirty years later I had the opportunity to reconnect with my curiosity for horses. While reflecting on the growing need, and impact of, human-centered leadership in the workplace, I got a call from Wasabi Coaching inviting me to work on my leadership with the help of an Equine Coach and a herd of horses. I had only vaguely heard about Equine Facilitated Experiential Learning and was curious about how a one-day workshop could help me explore my leadership.

Roles and Responsibilities Within the Herd

It was -15 Celsius outside, and here we were: a small group of 4 women knee-deep in snow observing four massive horses in a round pen. Silence. Our first exercise was merely to watch how the horses were behaving and interacting with each other. Our task was to listen, walk quietly, breathe deeply and mindfully. As we walked around the pen, we tried to determine who the Leader of the herd was. Who was the Influencer? The Dominant? The Nurturer? Within the herd, as within any team, each horse has a different role and responsibility.  In the same way as an organization has a hierarchy of power and command, whether it is formal or informal.

The Mind, Body, Feeling Connection

In a subsequent exercise, we were asked to walk our horse through different challenges. Invariably, as one horse would stubbornly refuse to go through one or even more of the stations, Anouk Lorie, our wonderful Equine Facilitator Coach and founder of Wasabi Coaching, was standing by to guide us and help us understand what, in our mind and body, could be the cause of a blockage in our path. I was paired with Buck, the Dominant horse of the herd. He is a massive animal, and I could not help but feel tiny standing next to him. During the morning session, we learned to take a stand in front of the horses, working on our presence and posture. Everything was going smoothly until Buck suddenly refused to follow my instructions to go over a large batch of spaghetti laid out on the snow. Anouk took me aside and patiently unraveled what was preventing me from leading the horse while Buck stood quietly by my side. I explained that, the spaghettis represented "noise," distractions preventing me from focusing on priorities. As I was saying this, Buck suddenly came close to me, put his large head on my heart, and breathed deeply through his nostrils, making a loud crunching sound with his teeth. The sound pierced through my heart area. I felt a connection between the mind, the body and my feelings as if the horse was helping me build the connection and use it to face my challenges. Buck and I continued with the eight other stations without a single stop. Simple as that. No need to dwell on my blockage. For horses, as I learned, once things are said, there is no need to ruminate. Move On!

Major Shifts and Transformations in the World Impact How We Lead

Now I have a burning desire to put this experience in the context of what is going on in the world today. I came across an article written by Maestro Kent Nagano, music director of the Orchestre symphonique de Montréal and general music director and chief conductor of the Hamburg State Opera, In Times of Crisis, We Need Classical Music, and I want to share an excerpt since it captures the essence of our current context so well:

 

 “The Western world is undergoing an almost epochal transformation. We all sense it. Life is getting faster, competition is more relentless, social cohesion is diminishing, and the risk of individual failure is increasing. The contexts within which we have to make decisions have reached a level of complexity that often bewilder us. The old democratic order is slowly unraveling. What seems to be missing is the “cement” that holds our societies together, a minimum of consensus, a basic accord that allows individuals to flourish in all their diversity.

Like most people, I have no idea how liberties and civil rights would have to be redesigned in the era of globalization and ever-new technological advancement to ensure that they are not taken away from us.(…) I see this crisis as an opportunity for a return to the arts and to classical music. (…)

Their music (The great symphonies of Haydn, Mozart, Beethoven, Brahms and Mahler) highlights our worries and fears, our pain and joy. It can help us think more clearly, feel more profoundly, and live fuller lives than we could without it. It can alter the way we treat our fellow humans and maybe even our perceptions of ourselves.” Adapted from Classical Music: Expected the Unexpected by Kent Nagano, with Inge Kloepfer 

Think of any Art form and you could easily relate it back to what Kent Nagano writes about music.  Think of the Art of Leadership.  

Lessons Learned About Leadership 

How can I improve engagement? It is a common question I am asked now more than ever. Action plans, strategic meetings, surveys, personality tests, and the whole business guru's shebang are all useful but the root cause of poor engagement is that people do not feel seen and heard. I know many people who are immediately put off by the word mindfulness and human-centered leadership in the workplace. They will show contempt as if I was asking them to embark the company on a spiritual journey. Why do I get such a reaction? Too many brilliant leaders are missing out on a huge wave of transformation within their organizations because of their lack of awareness to another dimension of leadership.  Spending just one day in the presence of these horses will unleash creativity and open the mind to the multiple forms of leadership.  I dare to say no leader will manage the same way after facing a 700 kg horse and attempting to communicate with him.

Five Core Leadership Qualities

Leaders that are successful at creating a People-centered culture in their teams are particularly adept to tapping into five core leadership qualities. They lead from the heart, share the power, tap into their emotions, thrive on transformation, and are present in the moment. Linda Kohanov's bestseller book is titled The Power of the Herd. The subtitle explains what is in dire need in our organizations: A Nonpredatory Approach to Social Intelligence, Leadership, and Innovation. As prey animals, horses are finely tuned to listen, sense, notice, and respond to change. As leaders, as human leaders, we need to lead more with head and heart – with mindfulness. 

"The idea that we are separate beings is an illusion. Managing the contagious nature of thought and emotion is difficult when your head is at war with your heart." Way of the Horse. Linda Kohanov

 

 References:

Wasabi coaching Experiential business and life Coaching - with Horses as Partners

The Power of the Herd by Linda Kohanov

Classical Music: Expected the Unexpected by Kent Nagano, with Inge Kloepfer (McGill-Queen’s University Press, 2019).

Dans ICF Québec

Ce que les Chevaux m'ont appris sur ma présence de Coach -

Article co-écrit par Nathalie Dubé, Christina Bourcy et Anouk Lorie

 

La présence…. Compétence essentielle, compétence pivot. Elle est la compétence qui amplifie toutes les autres; elle pave la voie aux questions puissantes, aux feedbacks percutants, à l’exploration des possibilités, aux découvertes surprenantes, etc. 

À quand remonte la dernière fois où vous avez pris le temps de qualifier l’état de votre présence ? Cet article a pour but de susciter une réflexion dans ce sens et de permettre d’identifier des pistes de développement.

Comment définir l’état de ma présence ?

ICF décrit la présence comme étant la capacité à faire preuve de disponibilité et de souplesse pendant le processus de coaching, en profitant du moment présent; de suivre son intuition et avoir confiance en ses propres compétences, « sentir les choses »; reconnaître son ignorance et prendre des risques; déterminer plusieurs façons de travailler avec le client et choisir sur le vif la plus efficace; faire preuve d'humour au bon moment pour détendre et dynamiser l'atmosphère; faire évoluer les points de vue en toute confiance et expérimenter de nouvelles possibilités d'action ; se montrer confiant face à des émotions fortes et gérer ses émotions sans se laisser dominer ou déborder par les émotions du client.
(Réf : Les 11 compétences essentielles de coaching)

De plus en plus, on observe l’émergence d’ateliers de coaching et de formations à l’aide des chevaux. Curieuse, je me suis posée la question. Qu’est-ce que ce bel animal pouvait nous apporter en tant que coach? Qu’est-ce que la nature du cheval pouvait me révéler et m’enseigner sur la qualité de ma présence?

Je vous partage ici quelques-unes de mes découvertes (il y en a encore tellement d’autres!)

De par sa nature d’animal de proie, le cheval incarne parfaitement la capacité de vivre et d’être à tout instant dans le moment présent. Son instinct l’exige pour assurer sa survie et celle du troupeau.

On dit du cheval qu’il est acoustique, il est connecté en permanence à tous ses sens et à son instinct pour percevoir simultanément en lui et autour de lui toutes les émotions, le langage non verbal, les vibrations, les énergies... 
Sa présence est somatique, il est complètement à l’écoute de son corps. À l’état sauvage, cette hyper vigilance et cette hyper sensibilité assurent la survie du troupeau.

Question : En tant que coach, quelles sont mes habiletés acoustiques? À quoi suis-je capable d’être présent « en même temps » pendant le processus de coaching? Quels sont les messages que mon corps me renvoie et que je m’autorise à ressentir et à utiliser au service de mon client?

Un autre apprentissage du cheval est qu’il ne vit ni dans le passé, ni dans le futur. Il n’a pas de filtre, pas de conditionnement, pas de préjugés. Il ne crée pas de boucles mentales telles que nous les humains en avons l’habitude. Il fait confiance à son intuition dans l’ici et maintenant et va agir en fonction de cela. Le cheval leader prendra la décision la plus « sage » dans l’instant pour préserver le troupeau.  Les décisions sont prises naturellement de manière à ne pas « sur-réagir » pour éviter de  consommer leur énergie vitale si précieuse dans la nature.

Question : Comment mes histoires, mes croyances, mes peurs, mes souffrances et mes préjugés interfèrent-ils dans le présent avec mon client? Quelle place est-ce que je donne à mon intuition? Quand je me rends compte que je ne suis pas présent, comment puis-je (ou voudrais-je) me reconnecter?

Enfin, le cheval est émotionnellement agile. Il est présent à ses propres émotions et à celles des autres. Curieux, il les écoute, les considère comme de l’information et les traites dans l’instant présent. Le cheval accepte ce qui se présente sans juger, ni rejeter, ni occulter. Il ne « stocke » pas les émotions, il les travaille (les siennes, celles des autres membres de son troupeau, celles des humains qui entrent dans son espace), pour naturellement revenir à un état d’équilibre et de confort lui permettant de survivre, de vivre et de prospérer avec son troupeau.

Question : Comment en tant que coach je ressens et reçois toutes les émotions? Comment je fais la distinction entre « ce qui m’appartient » et « ce qui appartient à mon client »? Comment puis-je rester tout simplement curieux avec ce que mon client apporte et continuer à le faire prospérer?

Confrontée à un cheval de plus de 1000 livres en liberté face à moi, je n’ai pas eu d’autre choix que de faire face à toutes ces questions.  Pas uniquement au niveau de mon mental… mais au niveau viscéral également.  Et vous ? Êtes-vous prêt à évaluer votre état de présence au travers de toutes ces questions ? Bonne réflexion !

Nathalie Dubé, MCC
Maître coach et superviseure certifiée

En collaboration avec Anouk Lorie, coach certifiée en apprentissage et coaching facilités par les chevaux et Christian Bourcy, coach professionnel en gestion et en agilité organisationnelle

 

 

Journal Accès-Le Nord: Lorsque l’humain et le cheval connectent

Wásábi coaching, c’est l’histoire d’amour entre Anouk Lorie et les chevaux qu’elle partage sous forme de service d’aide et d’entraide pour toute personne aux prises avec un état intérieur l’empêchant de se réaliser et de vivre librement ses aspirations. Grâce à l’hypersensibilité de l’animal, on prend conscience de l’état dérangeant et l’on parvient alors à remettre le pied à l’étrier de son existence. Entretien avec celle qui est connectée à l’instinct du cheval.

D’où vient cet amour et cette compréhension du cheval qui vous a amenée à créer WÁSÁBI coaching?

Mes parents m’ont mise sur un cheval à l’âge de 6 ans et je suis tombée en amour avec cet animal depuis et j’en ai 48! Cet amour ne m’a jamais quittée, mais je n’ai pas côtoyé les chevaux pendant environ 20 ans, suite au décès de mon cheval de cœur et le mal que j’ai eu à m’en remettre. Ma vie à 300 à l’heure, entre études, travail et famille, a alors pris le dessus jusqu’à en oublier mes rêves, mais un jour, j’ai dit « Stop »! Si je ne vis pas mes rêves maintenant, quand vais-je les vivre?

J’ai donc quitté la Belgique il y a cinq ans pour venir m’installer au Québec et j’ai fait page blanche afin de me laisser la possibilité de pouvoir faire ce dont j’ai envie… le jour où je recevrais l’appel. Lorsque j’ai lu sur le coaching des êtres humains grâce aux chevaux, la révélation s’est faite dans mon cœur. Moi qui ai toujours voulu aider les gens et qui adore les chevaux, combiner les deux devenait fabuleux! C’est bel et bien ce que je voulais faire. Je suis donc partie suivre une formation aux États-Unis pendant un an et demi, ce qui me permet aujourd’hui de pouvoir offrir ce service pour aider les gens.

Quand on ressent dans son corps un désir de changement, le cheval approche et connecte avec nous, car c’est confortable pour lui.

Comment expliquer les services de WÁSÁBI coaching?

Dans ce coaching où le cheval est un guide, on ne regarde plus hier. On regarde ce qui se passe dans l’instant présent, ce qui nous bloque, nous empêche de faire ce qu’on a envie de faire, d’aller dans la direction désirée, de résoudre une situation actuelle qui ne fonctionne pas, de changer un schéma qui revient sans cesse. On regarde comment on peut faire aujourd’hui pour changer cette situation pour un meilleur demain. On touche parfois au passé, mais on ne va pas creuser. On travaille un peu sur les blocages, mais on cherche plutôt à les ouvrir pour pouvoir avancer.

En quoi le cheval aide-t-il dans ce processus?

Le cheval est un animal de proie qui a développé une hypersensibilité pour pouvoir survivre dans la nature. Quand une personne est face à lui, rentre dans son espace ou dans son champ, il va l’analyser pour détecter qui elle est, ses intentions, ses émotions, et sentir si c’est dangereux ou pas, confortable ou non. Grâce à son hypersensibilité, il va réagir d’une certaine manière qui va me permettre de lire son comportement pour pouvoir d’une part aider la personne, ou que la personne elle-même réalise les réactions que son comportement, son émotion, son blocage engendrent dans la relation avec le cheval. Tout se passe dans l’instant présent, et il n’y a pas meilleur professeur de l’instant présent qu’un cheval. Pour lui, il n’y a que ça qui compte. Qui on était hier et qui on sera demain ne l’intéresse pas. Selon la situation à comprendre et à corriger, on travaille donc le corps et l’esprit pour que l’apprentissage soit immédiat et durable.

Comment agit le cheval pour faire prendre conscience à la personne ce qu’il y a à changer dans ses comportements?

Du fait que le cheval soit sauvage, il est sensible à ses limites et donc un excellent professeur pour nous apprendre dans la douceur mais rapidement, à changer la situation qui nous dérange dans la vie. Quand on fait le choix et qu’on ressent vraiment dans son corps ce désir de changement, le cheval approche et connecte avec nous, car c’est confortable pour lui. La réaction est alignée, authentique et congruente. Les gens repartent avec cette image qui les supporte et les soutient dans leur chemin de vie.

La différence magistrale entre un cheval et d’autres animaux domestiques, qui font du bien en zoothérapie par exemple, est que le cheval n’essaiera jamais de vous faire plaisir. Jamais. Il est totalement indépendant et intègre. Je ne domestique pas mes chevaux. Je les laisse à l’état sauvage pour que leur nature demeure la plus sauvage possible. Le cheval ne connectera pas avec vous simplement pour vous faire plaisir. Ça ne fonctionnera pas ainsi, alors qu’un chien, par exemple, tentera toujours de vous faire plaisir.

Décrivez-nous la condition de vie de vos chevaux

Mes chevaux sont libres sur les terres, à l’état sauvage. Je ne les dresse pas, car c’est avec la nature profonde et l’instinct de l’animal que l’on travaille à offrir ce service d’aide et d’entraide entre humain et cheval. Je ne leur donne ni carottes ni récompense, car ils deviendraient alors « particulièrement intéressés » et la relation avec l’humain serait alors faussée. Ils approcheraient plus pour voir s’il y a quelque chose à manger. Non dressés, ils demeurent alors très instinctifs. C’est ce qui les mène et rien d’autre et c’est ce dont on a besoin pour travailler. Bien qu’ils ne soient pas dressés, ils sont toutefois habitués à l’être humain et sont totalement sécuritaires.

Sachez qu’aucune expérience préalable avec les chevaux n’est requise. Tout le travail se fait au sol, dans un environnement sécuritaire. C’est efficace, rapide, puissant et durable.

 

 

Notre premier article dans le journal local "Main Street", d'avril 2016

 Article écrit par Leslie Plant